isla del sol : instants magiques sur le lac Titicaca

Le séjour de 3 jours sur le lac Titicaca (sur la Isla del sol) est une des étapes importante et attendue de notre voyage en Bolivie.

Nous avions été enthousiasmés par la visite des iles Uros et Taquile (côté Péruvien) l’année dernière. C’est l’espoir de retrouver cette atmosphère paisible si particulière et ces paysages sauvages qui nous anime en arrivant à Copacabana.

Je vous indique ici des idées de balade en 2 jours sur l’île.

Arrivée sur la Isla del Sol depuis Copacabana

La traversée

Nous partons depuis Copacabana où nous avons fait une halte très agréable, à 3h en voiture depuis La Paz.

Normalement les départs des bateaux pour la Isla del sol sont à 8h30 et 14h30. Il est midi quand nous arrivons au guichet sur le port pour acheter les billets. On nous propose un départ par bateau privé à 12h pour un peu plus cher. C’est parfait pour ne pas perdre de temps !
On embarque pour 1h15 de traversée.
A notre arrivée sur l’île, je m’attendais à un peu d’affluence au port de Yumani. Au contraire, c’est désert et il n’y a aucun bateau à part le nôtre. Il y a juste une femme qui arrive en courant pour nous réclamer les 5 bob de droit de passage pour l’escalier del inca qui permet d’accéder au village de Yumani.

La marche

Nous voilà partis pour 1h de balade jusqu’à notre hébergement à l’extrémité du village.
Attention, on nous avait prévenu, Il faut prendre son temps. C’est pourtant seulement 200m de dénivelés mais à 3900m d’altitude !
Nous sommes contents d’avoir écouté les conseils des blogueurs préconisant de laisser les bagages à Copacabana et de partir sur l’île seulement avec un petit sac à dos. Si vous ne séjournez pas une nuit à Copacabana et n’avez donc pas la possibilité de laisser votre bagage à l’hôtel, pas mal de petites boutiques dans la rue principale vous proposent ce service (bien indiqué par un panneau devant l’étale).
La montée est difficile mais les paysages sont splendides et je retrouve la même quiétude que lors de notre séjour sur le lac Titicaca côté péruvien.
Bien fatigués nous nous installons dans notre superbe chambre avec une vue imprenable sur le lac

Balades sur l’ile

Le mirador du cerro Palla Khasa (1h30 de marche A/R)

On ne tient pas en place très longtemps. Sur les conseils de nos hôtes, nous empruntons le sentier qui grimpe depuis le bout du village de Yumani jusqu’au mirador. On y trouve des ruines incas qui surplombent les habitations à 4065m.
Les vestiges ont été consolidés avec du béton ce qui le rend peu esthétique mais la vue est belle à 360 degrés sur les alentours et permet d’observer un sublime coucher du soleil.

N’oubliez pas une lampe de poche pour redescendre : La nuit tombe vite.

Randonnée vers le nord de l’ile jusqu’aux ruines de Chinkana

Nous avons prévu une grande randonnée en espérant rejoindre le nord de l’île. Je détaille ici notre itinéraire car nous avions eu beaucoup de mal à trouver des informations avant notre départ.

Le trajet aller par la côte

Le propriétaire de l’hôtel, adorable, nous conduit jusqu’au départ du sentier (difficile à trouver seuls) qui descend vers le village de Challa.
Sur l’île il y a 2 sentiers qui relient le sud au nord. L’un passe par les crêtes et permet de profiter d’une vue à 360°. L’autre suit davantage la côte et traverse les villages. Il est aussi finalement plus escarpé que le premier.
C’est notre choix. On voulait retrouver un peu l’ambiance de ces rivages d’une quiétude infinie qui nous avaient tant marqués l’année dernière sur la péninsule de Llachon (Pérou)

Nous faisons une pause sur le petit port, avec de jolis pontons pour faire des photos…mais un seul bateau…

 

On poursuit en suivant le sentier principal.
Nous ne sommes pas déçus. Les paysages sont magnifiques. On croise quelques personnes dans chaque village qui nous indiquent le chemin car même avec Mapsme nous avons parfois ici quelques hésitations.
On traverse de superbes forêts d’eucalyptus. Sinon personne…à part des ânes, des cochons qui boivent l’eau du lac, et un petit chien adorable qui nous a suivi pendant plusieurs heures.
On mettra en tout 4h avec une bonne pause photo pour rejoindre Challapampa.

Ce village est censé être assez touristique. Il y a en effet 2 ou 3 tiendas qui vendent quelques boissons et sandwichs. On ne croisera qu’un groupe de jeunes français !

On décide finalement de chercher un bateau pour nous amener jusqu’aux ruines de Chinkana plutôt que poursuivre à pied. C’est difficile dans le temps imparti pour rentrer ensuite avant la nuit par le sentier des crêtes jusqu’à Yumani.
Nous n’arriverons pas à marchander cette fois mais on trouve un bateau pour nous y conduire pour 150 bob en 30 minutes (C’est un gros bateau pour 20 personnes dans lequel nous sommes seuls).

Nous débarquons à quelques centaines de mètres en contre-bas des ruines.

La visite des ruines

Un guide nous accoste pour nous proposer une visite. On n’aime pas trop d’habitude : Ce sont souvent des attrape touristes mais là le gars avait l’air sympa et surtout pas pressant. On part donc avec lui.
Ces ruines datent de la civilisation précolombienne des Tiwanaku, qui a prospéré entre environ 300 et 1100 après J.-C. C’était en fait un grand site cérémoniel et religieux.
Beaucoup moins ‘barbares’ que les incas, ce peuple cherchait à vivre en paix.

Nous parcourons les différents lieux d’intérêt du site :Tout d’abord, la grande table des sacrifices (d’animaux uniquement). Nous observons ensuiteles dessins et symboles gravés dans le rocher sacré. On est censé distinguer le visage d’un dieu ainsi qu’un énorme puma. Je vous avouerais qu’il faut vraiment avoir les yeux de la foi !
Un peu plus loin, on découvre une sorte de labyrinthe formé de portes et de passages. Ici encore une légende : on choisit un des passages à traverser pour être ensuite protégé pour le voyage, la santé ou l’intelligence. On se prête au jeu… on ne sait jamais !
Notre dernière expérience sur le site sera la purification du corps par le versement de l’eau de la fontaine sacrée sur la tête et le corps. L’eau est glacée ! Mais on est peut-être tout purifiés maintenant !

On écourte malheureusement un peu les explications du guide sur la fin car il reste au minimum 3h de marche jusqu’à notre hôtel. On ne regrette pas pour autant les explications sans lesquelles la visite du site aurait été assez inintéressante.

Le retour par les crêtes

Le sentier est finalement plus facile que l’aller par la côte car beaucoup plus plat. Les paysages sont tout aussi fabuleux avec une vue imprenable des 2 côtés de l’île. Il nous faut 3h30 pour rentrer.

On aura quand même fait une balade de 19km et 7h de marche à 4000m d’altitude.

Nous rentrons à la tombée de la nuit.
On apprécie donc à sa juste valeur le confort de notre hébergement avec eau chaude et chauffage (Tenez en compte en réservant si votre budget le permet).

Retour vers La Paz

Nous reprenons le bateau pour Copacabana. Les départs en 2023 sont à 10h30, 11h et 15h.

On regrette de ne pas pouvoir rester une nuit de plus même si nous avons pu visiter l’essentiel mais seulement pour profiter du calme. ‘Calmo y pacienza ‘ c’est la devise des habitants de l’ile…

En pratique

icone voiture

Transport vers Isla del sol

 

Bateaux Copacabana – Isla del Sol (port de Yumani) : entre 25 et 50 bob (suivant que vous preniez les bateaux publics ou privés) et 1h15 minutes de traversée

icone lit

Où dormir à Isla del sol

 

Ecolodge K’arasirca: tout au bout du village de Yumani. (45€ la nuit avec petit déjeuner)
Repas à  8€ avec soupe. Plat et parfois dessert
Personnel attentionné.
Bungalow très confortable avec une vue magique sue le lac (depuis le lit)
Quelques petits défauts (eau coupée la nuit et tiède le matin, repas moyennement consistant)
Si vous vous voulez encore davantage de confort. L écolodge Estancia juste à côté vous ravira. Cependant le prix est 3 fois plus élevé.
Nous avons privilégié le lieu le plus proche pour partir en balade vers le nord de l’île par contre c’est du coup l’un des hébergements les plus éloignés du port (il faut compter bien 1h de marche avec la difficulté d’une montée raide pendants une grande partie du parcours.
Il faut le prendre comme une belle balade et n’avoir qu’un petit sac avec soi.

Et si n’hésitez pas à lire mon article sur l’autre rive du lac Titicaca que nous avons exploré depuis le Pérou en Septembre 2022.