De belles découvertes dans les environs de Sucre

Après une journée et demi à arpenter les rues et monuments de la belle ville de Sucre, il nous démangeait d’aller faire un tour dans les environs.
Nous décidons de visiter la zone du cratère de Maragua par le chemin des incas dans la cordillera de los Frailes. Cette randonnée nous emmène à travers de magnifiques paysages de montagnes.

Le chemin des incas dans les environs de Sucre

Se rendre au départ du chemin des incas à Chataquila

On choisit l’agence greentrekker qui nous a été recommandée par nos hôtes à Sucre et nous n’en
avons pas été déçus.
Le départ est prévu à 8h. On partage la voiture entre Sucre et la chapelle de Chataquila avec 3 allemands sympas qui partent eux pour un trek de 3 jours. C’est très sympa d’ailleurs à faire si vous avez prévu de rester quelques jours
dans la région. (On les a retrouvés quelques jours plus tard à Tupiza et ils étaient enchantés de leur excursion.)
Il faut compter 1h de route pour 40km pour arriver à 3628m, altitude max pour aujourd’hui et départ de notre randonnée.
Chataquila est un lieu de pèlerinage pour les boliviens. Certains viennent encore célébrer ici le soleil, et la Pachamama, aux différents solstices, comme le faisaient les incas !
Une chapelle a aussi était construite en l’honneur de la Vierge de Guadalupe, à qui l’on apporte des
offrandes de toute sorte.
Enfin, on peut admirer une statue de Tomás Katari, protecteur des indigènes pendant la colonisation
espagnole, qui fut assassiné ici.

La randonnée sur le chemin

On démarre la rando en empruntant le sentier de l’inca jusqu’au village de Chaunaca. C’est une ancienne route commerciale de l’époque préhispanique qui descend sur 4,5 km. Celle-ci est d’ailleurs encore empruntée par les locaux pour transporter des marchandises à dos d’âne
(moins cher que le gasoil!)
Le sentier est relativement bien pavé donc sans difficulté particulière.
Les vues sur le cratère de Maragua, le contraste des couleurs entre les roches rouge et jaune et l a végétation rendent la balade vraiment agréable.
Il faut à peu prés 2h pour parcourir ce tronçon en prenant son temps pour quelques photos. 😉 

Le cratère de Maragua dans les environs de Sucre

La physionomie du cratère

Le chauffeur nous récupère à Chaunaca et nous conduit jusqu’en haut du fameux cratère.

Il y avait également la possibilité de monter à pieds sur 8km mais le peu de temps qu’il nous restait pour la visite de cette région et surtout la chaleur torride en ce milieu de journée nous en ont dissuadés.
Notre guide nous explique les différentes hypothèses de la création de ce cratère de 8km de diamètre : météorite, volcan ou plus probablement ce qu’on appelle la ‘distorsion synclinal‘. C’est la création de plis et creux dues à la rencontre de 2 plaques tectoniques. (C’était un peu technique,
surtout en espagnol, mais c’est sympa d’avoir des explications).
Nous marchons sur ce plateau jusqu’au village de Irupampa.
C’est une succession de magnifiques paysages. A cette saison, les plaines sont arides et la terre rouge donne un aspect désertique à ces plaines apparemment verdoyantes en été.
On ne se lasse pas de ces paysages sauvages et des formations géologiques étranges qui les jalonnent.

Rencontre avec la communauté Jalq'a dans le cratère

Cette excursion propose un arrêt dans un village de tisserand, sur le plateau. Les habitants appartiennent à la communauté Jalq’a. Ils vivent principalement de l’agriculture et de l’élevage…mais quand vous voyez l’état des sols vous comprenez la raison de la pauvreté de cette population.

La vente de textiles est un complément de revenus non négligeable pour eux.

Nous sommes seuls pour échanger avec une petite dame qui fait virevolter ses doigts sur le métier à tisser. 

Tous les textiles de cette communauté sont de couleur rouge et noir et représentent des animaux et des créatures sataniques. Les détails sont impressionnants. Je ramène un marque page et un bracelet en souvenirs de ce moment..

les bords du cratère

La suite de la balade nous conduit à travers quelques villages. On croise des troupeaux de lamas.

Nous atteignons enfin les bords du ‘cratère’ qui sont des falaises vertigineuses. Nous les longeons un moment et faisons un stop à ‘la Garganta del Diablo’. Cette grotte ouverte sur le précipice est nommée ‘la gorge du diable’ par la ressemblance qu’on peut lui trouver avec une gueule ouverte.

Je ne peux que recommander cette excursion dans de magnifiques paysages si vous décidez de
passer quelques jours à Sucre et d’en visiter les environs.Il y a également quelques autres sites dignes d’intérêt que nous n’avons pas pris le temps de visiter.

Les autres sites à visiter dans les environs de Sucre

– Le marché de Tarabuco : perchée à 3200m d’altitude, ce village à 1h30 de voiture de Sucre est célèbre pour son marché dominical avec de nombreuses communautés de tisserands appartenant à la culture Yampara . On peut y observer le troc de produits agricoles et la vente de textiles.
Nous n’y sommes pas allés car j’avais un peu peur du ‘piège à touristes’ qu’est apparemment devenu cet évènement hebdomadaire.


Parque Cretácico à seulement 15km de Sucre (30bs par personnes) : C’est l’occasion de découvrir ce parc contenant plus de 5000 traces de dinosaures appartenant à une dizaine d’espèces différentes.

En pratique dans les environs de Sucre

icone information

Agence greentrekkers à Sucre :
130€ la journée tout inclus pour 2 personnes en individuel . Notre guide Lissandro était parfait !

Ils organisent une multitude de sortie de quelques heures à plusieurs jours !

icone chaussures de marche

17km parcourus à pieds