Visiter Cuzco et son riche patrimoine historique

plaza de armas, cuzco
ville de cusco vue de la forteresse Sqaksaywaman, pérou

Voici ici mes bons plans pour visiter Cuzco en 2 jours (Nous y avons nous même passés 3 jours mais 2 nous auraient suffit, tout dépend de ce que vous recherchez !). Cuzco est la troisième plus grande métropole de notre périple après Lima et Arequipa. On se sent tout de suite bien dans cette ville très animée, très touristique. C’est un stop idéal avant de rejoindre la vallée sacrée et le Machu Picchu.
On retrouve la civilisation mais un peu trop à notre goût. Je regrette déjà le calme des bords du lac Titicaca.
Ici c’est le bonheur des amateurs de shopping. Impossible de ne pas trouver de quoi rapporter des souvenirs : Petits articles touristiques en tout genre ou très jolis pulls en alpaga (et baby alpaga) mais à prix peu attractifs.
Vous trouverez également de nombreux bars et restaurants de toutes catégories. Nous avons très bien mangé (voir quelques adresses de restaurants à Cuzco un plus bas).Le riche patrimoine architecturale est un des grands attraits de Cuzco : Entre ancienne capitale inca et belle ville coloniale de l’époque hispanique, son riche passé se dévoile partout dans la ville.

A visiter à Cuzco

Les murs incas

Ancienne capitale de l’empire inca sur laquelle elle a été reconstruite, la ville regorge de vestiges de cette époque. Dans chaque rue on observe nettement les anciens murs incas devenus la base des constructions modernes.

Ce qui est amusant c’est qu’au Pérou, la place principale de chaque ville et village s’appelle de la même façon. Cuzco n’y fait pas exception!
C’est la grande place où se concentre l’animation de la ville et un grand nombre de monuments remarquables.
Des bars et restaurants occupent le 1er étage des bâtiments. On a une vue imprenable pour contempler la cathédrale et le brouhaha de la ville en sirotant un café. Je pourrais y rester des heures !

La cathédrale

Chef d’œuvre de l’empire colonial espagnol, elle est composée de 3 parties, de périodes successives (1534-1669).
Edifiée à l’arrivée de Pizzaro pour montrer la toute puissance de la religion catholique, elle est construite avec des pierres prélevées sur le site inca de  Sacsayhuaman.
Quelques beaux tableaux sont à découvrir.
cathedrale de cuzco sur la plaza de armas, perou

Compañía de Jesus

Cette église est située près de la cathédrale sur la plaza de armas. Elle a été construite sur un ancien palais inca.
Ne manquez pas la visite pour l’immense et imposant retable en bois et or dans le style baroque. Il mesure plus de 20m de haut.

Qoricancha : le temple du soleil

 

Aujourd’hui c’est plutôt le couvent Santo Domingo que vous visitez.
Les espagnols ont rasé le temple (l’un des lieux les plus sacrés de l’empire inca) et s’en sont servi comme fondations une fois de plus pour le couvent.
On voit nettement les vestiges incas en visitant le bâtiment (fondation et quelques salles du temple). A l’entrée, une salle d’exposition présente l’historique de l’édifice et donnent des détails sur la civilisation inca.

San Blas

C’est un quartier paisible installé sur une des collines au dessus de la plaza de Armas. Il est pourtant tout prêt de l’agitation débordante du centre-ville. J’ai trouvé beaucoup de charmes à ses petites ruelles en pente (plus ou moins douce !) aux peintures murales colorées, aux maisons fleuries… C’est aussi le lieu idéal pour trouver des petites boutiques d’artisanat, des cafés branchés… Il suffit de s’y perdre pour faire de belles découvertes. Ne manquez pas également le marché couvert, beaucoup plus petit que le grand marché central mais bien plus authentique.

La forteresse Sacsayhuaman

 

Présentation Générale

Accessible à pieds en 30 minutes par les ruelles grimpant au dessus du quartier de San Blas, c’est un site incontournable pour qui s’intéresse à la civilisation inca. Certains pensent que la ville de Cuzco a été construite sous la forme d’un puma dont la forteresse serait la tête. Le site, qui surplombe la ville de Cuzco, a été construit par le célèbre inca Pachacutec. Il se compose de 2 collines : – la forteresse en elle-même avec ses 3 rangées de murs en zigzag au sommet de laquelle se trouvaient 3 tours. – La colline identifiée comme le trône de l’inca. – L’espace ouvert entre ces 2 collines qui devait servir aux différentes manifestations religieuses.

La Visite

C’est un lieu mystique, qui conserve encore certains mystère. Je vous conseille, pour ne rien rater de la visite, de prendre un guide à l’entrée du site (mais malheureusement la plupart ne parle qu’espagnol). Les explications sur l’origine de ce lieu sacré sont extrêmement intéressantes et rendent ce lieu encore plus extraordinaire. Ce sont les gigantesques pierres formant les murs d’enceinte de la forteresse qui impressionnent à votre arrivée sur le site.
Certaines mesurent plus de 5m de haut et pèsent plusieurs centaines de kilos. Comme la base des anciens murs des maisons de Cuzco, chaque pierre est taillée pour s’encastrer avec celles qui l’entourent. Il n’y a pas un espace et pas de ciment. Les historiens et scientifiques tentent toujours de résoudre l’énigme de sa construction). C’est une vraie prouesse humaine en tout cas et on se sent tout petit au pied de ces murailles.

Le guide nous montre certains symboles incas disséminés dans les murs : des blocs de pierre qui ont la forme d’animaux sacrés. (Comme le puma ou le lama par exemple).

Pour en apprendre davantage sur l’histoire complète de Sacsayhuaman, jetez un coup d’œil sur le site de Jessica Bontemps.  Avant de repartir ne manquez pas la vue panoramique sur la ville et le christ situé non loin de là.

Musée du Machu Picchu

C’est un petit musée dans une très belle maison coloniale qui vaut à elle seule la visite. On trouve dans une dizaine de salles reparties sur 2 étages avec beaucoup d’explications sur la géographie du site du Machu Picchu et la vie quotidienne des incas.

Tout est très bien documenté avec des films et des objets retrouvés pendant les fouilles. C’est une très bonne introduction avant de partir pour Aguas caliente.

J’ai particulièrement aimé, dans une des salles, des photos noir et blanc de la découverte du Machu Picchu : Hiram Bingham, explorateur qui a découvert le site en 1911 posant fièrement devant les ruines dans la jungle.

En pratique

icone sac de course

Le marché de San Pedro :

C’est le lieu à ne pas manquer si vous voulez manger pas cher et local : Attablez vous à un des nombreux stands de nourriture en partageant un banc avec les péruviens qui déjeunent. Très sympa. Nous avions goûté une soupe au poulet et des papas rellenas (Plat typique : croquette de pomme de terre farcies de viande hachée et oignons)

Musée du chocolat

C’est à ne pas manquer… même si c’est davantage une boutique qu’un musée mais beaucoup de dégustations sont possible et vous trouverez du très bon chocolat à ramener ainsi que quelques boissons alcoolisées (goûtez le pisco macéré avec les fèves de cacao ou le piment).

icone lit

Pour l’hôtel,  je n’ai pas d’adresse vraiment coup de cœur mais le quartier San Blas est à mon avis à privilégier : à 5 minutes à pieds de la plaza de Armas, il règne pourtant beaucoup de calme dans ces ruelles décorées de nombreuses peintures murales et parsemées de petites boutiques et cafés très sympa.

icone fourchette et couteau

Patchapapa: notre adresse préférée à Cuzco où nous sommes retournés plusieurs fois. On mange dans une large cour couverte et le soir la lumière tamisée et le joueur de harpe donnent à ce lieu une atmosphère très agréable. On se régale de plats typiques péruviens très bien cuisinés….et je me rappelle encore de leur délicieux Pisco sour !

verre de Pisco sour, restaurant patchapapa, cuzco, perou