Visiter Lima ? Une étape incontournable de votre séjour !

lima, plazza de armas avec cathédrale en arrière plan. Pérou

Visiter lima en 2 journées ? C’est possible ! Nous y avons passé un jour en tout début de séjour. C’est pour ne pas rater notre vol de retour que nous avions également prévu notre dernière journée à Lima. Voilà notre conclusion : 2 jours, 3 quartiers visités, et 2 atmosphères et ressentis très différents sur cette grande métropole ! Donc à chacun de visiter Lima et de se faire son propre avis. 

Par contre, côté météo, c’est une brume omniprésente qui nous a accompagnée. On ne sait d’ailleurs pas vraiment si elle est due seulement au climat ou aussi à la pollution.

Pour vous repérer, le centre-ville est le quartier historique (Cercado). Il concentre de nombreux bâtiments, églises et musées de l’époque de la colonisation espagnole. C’est également le centre administratif de la ville. Ce n’est d’après notre expérience pas la zone la plus agréable et quelques heures suffisent pour en admirer les principaux monuments.

Curieusement, Les quartiers les plus vivants (Barranco et Miraflores) se trouvent excentrés à quelques kilomètres de là, sur le bord du pacifique. Ils surplombent les quelques plages de la capitale.  + care à ajouter à droite

Le centre historique

Pour commencer, voilà une description de notre visite de ce quartier en quelques mots. C’est un mélange de brouhaha permanent, de klaxons, musique,  manifestations, marteaux piqueur… Ainsi que je l’avais lu sur quelques blogs en préparant le voyage, je vous confirme que les manifestations sont extrêmement fréquentes dans la capitale. En effet, certaines rues proches du palais du gouvernement étaient fermées pour cause de manifestations (prémices au désordre politique actuel ?). Il été impossible d’accéder à la place Mayor. 

Pourtant la zone mérite quelques heures de visite. Les bâtiments dans cette zone ont été construits avec des matériaux locaux (brique et pierre). Des balcons en fer forgé, des portes en bois sculpté et des toits en tuiles donnent à l’ensemble beaucoup de charme.

La cathédrale 

C’ est un imposant bâtiment installé sur cette place déjà immense. 

On a réussi à y entrer alors que la place était fermée… en négociant avec les policiers. C’est ça aussi le Pérou .. ; J’avoue que je n’aurais jamais essayé de faire une chose pareille à Paris !

L’édifice a été construit au 17ème siècle dans un style baroque typique de l’Amérique latine.

La façade principale est donc évidemment ornée de nombreuses sculptures en pierre blanche et l’intérieur est richement décoré (peintures, sculptures dorées…)

Malecon del rio 

C’est un parc joliment aménagé derrière le palais du gouvernement et le long du rio Rimac. On y a trouvé un peu de calme et beaucoup de verdure très proche pourtant de la forte agitation du centre-ville. Pour les enfants il y a aussi quelques animaux et des jeux… Pour les plus grands, par contre, la vue sur les montagnes avoisinantes en fait à elle seule je trouve l’intérêt du détour. En effet, si on arrive à faire abstraction de l’immense pauvreté de ces quartiers, les bidon villes aux maisons colorées qui s’étendent sur les pentes autour du centre sont un joli spot photo.

bidonville, lima, perou

Le quartier de Barranco

C’est un quartier populaire très vivant remplis de nombreux bars et restaurants. C’est aussi le lieu à visiter pour découvrir le street art de Lima. De nombreux artistes ont contribué à la création de ces peintures murales qui sont souvent inspirées de l’histoire, la culture et la vie quotidienne péruviennes. Il suffit de déambuler dans le quartier pour admirer toutes ces œuvres, plus colorées les unes que les autres. Certaines sont vraiment splendides.

Tout près de là, J’ai beaucoup aimé le petit parc Federico Villarreal dans le calme du petit matin avec quelques sportifs et promeneurs de chiens. Les canidés sont partout dans Lima! On a l’impression que chaque famille a son chien! C’est ce que des péruviens nous ont confirmé mais on pensait tout de même qu’en ville ce serait moins le cas.

promenade chiens, quartier barranco, lima, perou

Ce parc est bordé par El puente de los suspiros dont le nom identique au célèbre pont de Venise s’explique par la légende. En effet, les prisonniers qui traversaient ce pont entre le tribunal et la prison pouvaient admirer pour la dernière fois l’océan. C’est vrai que la vue est très belle sur le Pacifique en contre-bas… quand la brume veut bien disparaître !

Autre site insolite dans ce quartier : L’étrange iglesia de la Ermita, fermée, mais qui tient toujours debout avec son toit éventré par le grand tremblement de terre qui secoua Lima en 1940.

iglesia de la ermita, barranco, lima, perou, peru

Le quartier de Miraflores

 

Ce quartier a beaucoup de similitude avec celui de Barranco. Lui aussi en bordure de l’océan, c’est un lieu parfait pour trouver votre hôtel. Quartier très vivant avec un choix important de restaurants et de cafés, il est également connu pour son architecture coloniale espagnole et son riche patrimoine archéologique.

Le site de Huaca Puclana 

 

Localisation :

C’est un complexe précolombien de la civilisation Lima, qui a été construit entre 200 et 700 après J.-C. Le site comprend une grande pyramide en adobe (briques d’argile séchée au soleil), des cours, des rues et des cimetières. C’est d’abord la surprise qui nous attend lorsque l’on débouche sur la place. Imaginez-vous dans un quartier résidentiel avec de belles maisons d’habitations, quelques immeubles… et on parvient sur un esplanade dégagé avec une immense pyramide de terre de 25 mètres de haut en son centre !

La pyramide 

On est impressionnés par la décoration des murs avec de nombreux motifs géométriques en relief. 
L’intérêt de la visite est aussi de pouvoir peut accéder au sommet de la pyramide. On y a une vue panoramique sur la ville.

Globalement, j’ai beaucoup apprécié ce tour mais je suppose que cela dépend beaucoup du guide ! En effet, au-delà de l’observation de l’édifice, il permet de faire un rappel des différentes cultures pré hispaniques du Pérou (en faisant le lien avec les sites archéologiques les plus connus du pays). On a également compris pourquoi ces bâtiments en adobe, non protégés des intempéries (contrairement à ceux que nous avons pu visiter dans la région de Trujillo) sont pourtant bien mieux conservés. Il ne pleut quasiment jamais à Lima (pas plus de 2cm par an !) 

Le reste de la visite

On parcourt ensuite un jardin où on retrouve l’ensemble des plantes et cultures les plus importantes du pays ainsi que quelques animaux. C’était parfait en fin de séjour pour ‘réviser’ tout ce que nous avons pu déguster ou découvrir sur les marchés. J’avoue qu’en introduction à notre voyage cela aurait été encore plus instructif. Ici vous aurez l’une des rares occasions de pouvoir comparer les différences entre un lama et une vigogne, présents tous les deux dans le même enclos. Si vous saviez combien de fois nous nous sommes posé la question de savoir quelle bestiole nous avions devant nous pendant notre séjour ! 😉

En bref, nous avons eu un gros coup de cœur pour ce site ! N’oubliez pas de réserver vos places sur internet. Sinon, tentez votre chance à l’entrée si tout est déjà complet : C’est ce que nous avons fait avec succès.

le marché de Surquillo

Après cette visite, nous avons rapidement rejoint à pied le marché en bordure du quartier de Miraflores. Mais oui, je fais partie des personnes qui adorent ramener beaucoup de choses à la fin de leurs voyages. Je rapporte des souvenirs pour nous et toute la famille. Donc chacun a sa collection d’objets plus ou moins “kitch” des 4 coins du globe, comme des mugs, porte-clefs, crayons, magnets, marque-pages, petites figurines…

J’aime également revenir avec beaucoup de nourriture. C’est une façon de faire perdurer un peu plus les souvenirs du voyage à notre retour.

Ce marché authentiqueen bordure de Miraflores vous permet d’échapper totalement à la foule de touristes. Vous y trouverez un ensemble de petits marchés couverts, très typiques, parfait pour ramener des fruits, fruits secs et toutes sortes d’épices. C’est là aussi que vous pourrez déjeuner comme les péruviens et pour seulement quelques soles. On trouve aussi, comme dans tous les marchés au Pérou, de nombreux vendeurs de jus de fruits.

Il suffit ensuite d’emprunter le boulevard Diagonal pour longer l’agréable Parque Kennedy jusqu’à l’océan. Très animé, on y retrouve un peu la coutume du ‘Paseo’ (balade de fin d’après-midi) comme chez les espagnols. Il y a toujours beaucoup de monde sur cette grande artère. on peut déambuler parmi des kiosques de nourriture, des jeux pour les enfants, des artistes vendant leurs tableaux… On arrive enfin au bord de la falaise qui surplombe toute la côte pacifique, jusqu’au très connu parc de l’amour.

 

el parque del Amor

C’est un lieu très apprécié des liméniens, surtout le week-end, où ils se retrouvent en famille pour poser devant la grande statue de deux amoureux s’échangeant un baiser (El beso , de Víctor Delfín) ou sur les bancs en mosaïque (ceux-ci font penser à ceux de Gaudi dans le parc Güel à Barcelone).

Le lieu est agréable pour faire une pause goûter (quelques vendeurs de boissons chaudes et snacks).

Nous avons vraiment apprécié y passer un moment juste à observer la foule. Une mention toute particulière au vendeur de crêpes : un vrai délice dont je me souviens encore !

Nous avons ensuite terminé la balade sur la promenade aménagée qui surplombe l’océan avec les parapentes qui se lancent du haut des falaises, les joggeurs, les musiciens, les passants avec leurs chiens…

 

Certes, les photos ne sont pas très vendeuses (brume liménienne oblige)… mais c’est honnêtement un quartier très agréable avec une ambiance difficilement descriptible. Nous en gardons un excellent souvenir.

Le musée Larco

Ce musée est situé dans le quartier de Pueblo Libre, accessible facilement en taxi quelque soit votre zone d’hébergement.

Il abrite une vaste collection d’objets précolombiens, notamment des poteries, des textiles et des bijoux, ainsi que des objets en or et en argent. Il a été fondé en 1926 par Rafael Larco Hoyle, un archéologue péruvien qui avait accumulé une grande collection d’objets précolombiens. 

Ce n’est pas du tout un musée ‘poussiéreux’ comme nous le craignions. Bien au contraire, avec une présentation très moderne, il retrace de façon claire les grandes époques de la période précolombienne à l’époque coloniale espagnole (16ème siècle). Les panneaux chronologiques sont très bien faits et  d’une grande utilité. C’est en effet une bonne introduction avant la visite des différents site dans le pays. Peut-être le plus impressionnant pour moi, vous pouvez à la fin de la visite aller jeter un coup d’œil dans la réserve du musée, en partie ouverte au public, où vous pourrez admirer des centaines d’objets entassés, classés par période historique sur de grandes étagères. Ca donne envie d’en ramener une !!

Le nombre et la similitude des objets sur une même période sont vraiment impressionnants. (A ne pas manquer !)

En pratique

icone voiture

Transports à Lima

 

Un bus articulé ‘Metropolitano’ relie le centre-ville  au quartier de Barranco : Sur le papier, très fluide et très pratique nous avons trouvé les trames extrêmement bondées quelque soit l’heure .

Extrêmement pratique pour visiter lima, nous avons préféré les trajets en taxis (très pratique à lima). Il y en a à tous les coins de rue. Certes un peu plus chers mais très rapides et confortables : Adieu mes bonnes résolutions d’ancienne jeune routarde 😉)

Tarifs taxi :

Aéroport – Barranco : négocié à 20€ (comptez entre 30 minutes et 1h30 suivant l’heure d’arrivée, tant la circulation à Lima peut devenir un véritable enfer aux heures de pointe) 

Centre historique – Miraflores : environ 7€

Aéroport – Barranco : négocié à 20€ (comptez entre 30 minutes et 1h30 suivant l’heure d’arrivée, tant la circulation à Lima peut devenir un véritable enfer aux heures de pointe)

Centre historique – Miraflores : environ 7€

Avertissement

Soyez très prudents dans la capitale : le code de la route est rarement respecté par les automobilistes et un piéton sur un passage clouté n’est pas en soit un obstacle qui les fera freiner !

icone lit

Où dormir à Lima

 

Rien d’exceptionnel qui vaille la peine d’être noté mais par contre, comme beaucoup je recommande fortement le quartier de Barranco ou Miraflores pour votre logement.

icone fourchette et couteau

Où manger à Lima

 

Restaurant à Barranco : Isolina . Très bon en tout point. On y a mangé 2 soirs de suite. Ceviche et Pisco sour à tomber ! Av. San Martín 101, Lima 15063, Pérou

French