2 jours à Arequipa : Ne rien manquer de votre visite

vue de haut Arequipa cathedrale et volcan, perou, peru

Surnommée « la ville blanche », Arequipa a beaucoup d’atouts : architecture, art de vivre, gastronomie….Voilà dans cet article notre sélection de ce qu’il y a à voir, à faire, à déguster aussi en 2 jours bien remplis ! 

Nous arrivons après un long trajet : une courte nuit dans le car depuis Trujillo jusqu’à Lima, un bus de la gare ferroviaire jusqu’à l’aéroport et enfin 1h30 de vol. 

Nous survolons l’altiplano. Les paysages sont grandioses ! On se rend vraiment compte de l’environnement désertique de la ville surplombée par 2 volcans proches Mitsi et Chachani. Le 3ème, Picchi Picchu, est un peu plus éloigné.

vue avion aterrissage arequipa, perou, peru
vue avion volcan arrivee arequipa, perou, peru

On a prévu une période d’aclimatation de presque 3 jours car on est déjà ici à presque 2400m d’altitude.

Nous partons rapidement après notre installation à l’hôtel découvrir la 2nd plus grande ville du Pérou.

Par contre, nous suivons scrupuleusement les conseils donnés : allure tranquille, boire beaucoup (si possible des infusions de coca), se ménager surtout le premier jour…

Ma gourde avec l’infusion de coca, préparée tous les matins, qui va me suivre sur tout le reste du voyage.

Nous attendions beaucoup de notre étape à Arequipa qui est une ville largement plébiscitée par les voyageurs. C’est vrai que c’est une ville agréable, bien plus que Lima ou Trujillo. Pourtant, Cela n’aura pas été le coup de cœur de notre voyage. C’est une très belle ville riche en histoire et en culture (classée au patrimoine mondiale de l’Unesco), mais un peu trop européanisée à notre gout.

A voir à Arequipa

Le marché San Camillo

Nous y arrivons en milieu d’après-midi ce qui n’a pas grand d’intérêt car la partie du marché concentrant les stands de nourriture est bien normalement déserte. Ce sera très différent le lendemain à l’heure du déjeuner où nous partagerons un banc avec des locaux pour déguster une excellente soupe de quinoa. Pour qui aime les fruits, c’est également le lieu idéal pour déguster des cocktails de jus de fruits savoureux !

Le couvent Santa Catarina

 

Nous avons apprécié la visite de ce lieu, au cœur de la ville et pourtant totalement isolé du reste du monde. C’est une ville dans la ville avec ses rues, places, maisons… La visite guidée a été pour moi très instructive et a permis de mieux comprendre la réalité de la vie de ses nonnes. Ces filles entraient extrêmement jeunes dans le couvent et étaient issues uniquement de familles riches. Elles étaient coupées du monde mais jouissaient à l’intérieur de confort pas forcément en phase avec ce que l’on se représente de la vie monacale (maisons d’habitation avec plusieurs chambres, servantes…). Ces conditions ont drastiquement changé au 19ème siècle, pour devenir plus conforme à ce que nous connaissons en Europe. 

La visite permet d’entrer dans quelques habitations, cloitres et même salle de cantine. On parcourt ces rues étroites et désertes avec des bâtiments aux couleurs très vives.

C’est le lieu idéal pour réaliser de jolis clichés dans  Seulement quelques dizaines de religieuses vivent aujourd’hui dans ce couvent et sont cantonnées à un petit secteur qui n’est pour cette raison pas dans le circuit de la visite.

Le musée Santuarios andes

 
C’est le dernier refuge de la momie Juanita, enfant sacrifiée par les incas il y a plus de 500 ans et qui a été retrouvée en parfait état de conservation en 1995 à plus de 5000 m d’altitude dans le cratère d’un volcan andin.

Malheureusement ‘Juanita’ n’était pas présente lors de notre visite du musée (problème d’aération de sa vitrine) ce qui nous a valu une bonne réduction du ticket d’entrée. Mais finalement, je crois que ce n’est pas pour moi la partie du musée que j’aurais le plus apprécié (un peu morbide, non ?). En revanche, le film et les explications du guide dans ce petit musée permet d’en apprendre énormément sur les incas et leurs pratiques religieuses tout du moins sauvages ! 

Pour rappel, ce qui rend la chose la plus incroyable c’est que ces rituels atroces de sacrifices humains se déroulèrent au 14ème et 15ème siècle !). Le but de se sacrifice d’enfants les plus beaux de la communauté était d’apaiser la colère des dieux. (Les parents étaient ainsi fiers si leur progéniture était choisie !). Les incas leur faisaient parcourir des centaines de kilomètres à pied dans les montagnes andines pour les conduire jusqu’au lieu du sacrifice où on les droguait avant de les tuer. En tout cas, c’est un musée à visiter. absolument si la culture inca vous intéresse

junnita affiche

La cathédrale 

C’est un grandiose édifice et magnifique exemple de l’architecture coloniale espagnole. Il en impose par sa taille : La façade principale longe tout un côté de la plaza de Armas.

La Compañía de Jesus


C’est un Temple jésuite du 17ème siècle dotée d’une architecture baroque andin remarquable. On retrouve partout un mélange de symboles religieux catholiques et inca. Ne manquez pas d’admirer la façade principale mais aussi les colonnes du cloitre sculptées dans la pierre blanche volcanique. Elles ne peuvent laisser indifférentes.

Il ne faut pas oublier non plus de monter au premier étage du cloitre où vous trouverez un café mais surtout d’où vous pourrez admirer une superbe vue sur la ville. L’intérieur de l’église est décoré de peintures murales en or finement travaillé. Même si elle est payante (1,5€), je conseille la visite de la chapelle principale  ‘San Ignacio’. Son plafond est entièrement peint de fleurs et d’animaux tropicaux : Magnifique !

Pour ma part, je pense que c’est la plus belle des églises que j’ai visitées pendant mon voyage au Pérou.

Mirador de Yanahuara

C’est un point de vue situé à environ 2 km du centre-ville.

Il est facilement accessible à pied même si la traversée ‘très embouteillée’ d’un des carrefours d’entrée principaux de la ville relève un peu d’une expédition !

Mais le spectacle est au rendez-vous derrières les arches en pierres volcaniques sculptées qui ornent la place. On a une vue imprenable sur les montagnes environnantes et les volcans emblématiques d’Arequipa. La place est agrémentée d’un petit parc agréable. Cela fait de ce site un lieu parfait pour une pause en fin d’une journée de balade. Et pour finir, boire un verre au café attenant est un must!

C’est le cœur battant de cette ville trépidante. Elle est située au cœur du centre historique et entourée de magnifiques bâtiments coloniaux. La place est de forme rectangulaire avec des jardins, une grande fontaine et des bancs où il est plaisant de s’attarder pour sentir l’atmosphère de la ville. Vous pourrez y rester des heures (et oui, je l’ai fait !), vous ne vous ennuierez jamais. Des enfants qui jouent, des photographes proposent de prendre en photo … non pas les touristes mais des familles péruviennes qui veulent un cliché souvenir. On y trouve aussi des vendeurs de glace, des personnes âgées qui se reposent … la vie quoi !

Et puis, on peut ainsi facilement admirer les très beaux bâtiments qui entourent la place : La cathédrale  et sur le côté l’église de la compagnie de Jésus. Avant le coucher du soleil, il faut trouver le spot parfait pour admirer la ville se vêtir d’une magnifique lumière rose et admirer les volcans : des cafés  tout autour de la place la surplombe pour permettre de passer un moment magique.

Que manger à Arequipa

On ne peut pas parler d’Arequipa sans faire un petit zoom sur sa gastronomie, mélange de cuisine espagnole et péruvienne. Elle est très typique de cette région du pays. On trouve de très bons restaurants et le choix ne manque pas pour découvrir ces plats originaux.

A noter en particulier :

‘el helado de queso’ est une glace (pas du tout au fromage comme son nom paraitrait l’indiquer). Elle est à base de lait, de sucre, noix de coco, clou de girofle et cannelle et elle a un gout très particulier… Si vous y goutez, … vous ne pourrez plus vous en passer. Vous en trouverez partout dans la ville, vendue par des femmes souvent habillée en costume traditionnel.

el rocoto relleno’ : à base de poivrons farcis avec de la viande hachée du riz et des légumes…. Un délice  dont mes papilles se souviennent encore avec envie (et difficile de le retrouver ailleurs au Pérou)

En pratique

icone lit

Hostal La Casa de Melgar : 2 nuits, 76€.

très bon accueil. Chambres comfortables et petit déjeuner extra

icone fourchette et couteau

 Chicha de Gaston’ . Il permet de déguster toutes les spécialités locales dans un cadre superbe (un beau patio). La cuisine est très fine. Je repense encore à la saveur des petits pains chauds qui sont apportés en début de repas. Rien que pour ça, j’y retournerai ! Les rocoto rellenos sont à tomber et l’alpaga parfaitement cuit ! Bon, vous l’aurez compris, c’est vraiment une adresse que je recommande.

Seul bémol : Attention, tout ça ça se paye et l’addition est un peu salée pour le PérouPizzas et grillades de très bonne qualité (viande d’Aubrac)

icone sac de course

Shopping : On trouve c’est vrai de très belles boutiques pour acheter des pièces en alpaga de belle qualité …. Mais à des prix très élevés…. Et du coup avec des modèles souvent extrêmement classique. Ce n’était pas à mon gout. J’ai préféré ramener des bonnets et écharpes ‘artisanaux’ tricotées par des mamies au fin fond des villages andins. Je comprends pour autant que cela puisse être très recherché par certaines personnes.

Nous n’avons finalement rien ramené d’Arequipa (probablement aussi car nous étions au début de notre voyage)