Que voir d’autre à Copenhague au delà de l’hypercentre ?

Que voir à Copenhague après une grosse journée de balade dans l’hypercentre ? Beaucoup de chose ! Cette dernière journée dans la capitale danoise est donc consacrée à la visite des autres sites connus ou d’autres un peu plus éloignés du cœur de la ville. Elle complète parfaitement notre découverte de la ville.

jour 3 itineraire copenhague

C’est dimanche matin. Nous en profitons pour débuter la journée par un brunch dans un petit café qu’on nous a recommandé dans un quartier que nous n’avons pas encore visité : Nørrebro. Apparemment un des quartiers les plus agréables au monde pour y vivre (classement magazine Time out 2021). J’avoue qu’un dimanche matin n’était pas forcément le meilleur moment pour constater l’ambiance très vivante que l’on peut partout voir décrite.

Que voir en s'éloignant dans la City ?

Chateau Rosenborg

Une grande partie de notre matinée sera ensuite consacrée à la visite du château Rosenborg et au fameux trésor de la couronne qu’il abrite. Pensez avant tout à réserver au moins une journée à l’avance sous peine, comme nous, de rentrer bredouille et de devoir revenir le lendemain. Ce château était la résidence royale danoise durant le 17ème siècle. La visite permet d’abord de parcourir de nombreuses salles du château, richement décorées et en particulier les chambres des souverains.

Mais vous serez peut-être comme moi surtout impressionnés par la salle des joyaux de la couronne. Après avoir passé une porte blindée d’une épaisseur impressionnante, on peut admirer de nombreux objets du trésor royal. Couronnes aux pierres précieuses plus grosses les unes que les autres (saphir, émeraude, rubis…) et autres bijoux sont exposées devant vos yeux.

Il est rare de voir de tels objets en accès au public. Je ne sais pas si la petite fille que j’étais sommeille encore en moi mais j’ai adoré la visite! Rêves de princesse !

En sortant, la balade dans le magnifique parc qui entoure le château est agréable. Il Il C’est un havre de paix en plein centre de la capitale et à quelques minutes à pied seulement du palais royal. La campagne à la ville ! On croise en effet  beaucoup de danois qui se prélassent ou pic niquent sur les pelouses.

pic nique parc chateau copenhague

palais d'Amalienborg

Il faut essayer d’arriver sur la place du palais d’Amalienborg à midi pour la relève de la garde. Ne paniquez pas si vous voyez la foule se presser devant les gardes juste avant le début de la cérémonie. Ce n’est pas comme à Londres. La relève dure 30 minutes et se fait successivement devant chacun des 4 bâtiments principaux entourant la place. De plus, les touristes quittent le lieu dés la première relève effectuée laissant le champ libre pour admirer les allers-retours des gardes.

Voilà une petite anecdote racontée par un guide : La reine aujourd’hui âgée de 72 ans, étant jeune, traversait la place pour passer facilement d’un bâtiment à un autre du palais… ce qui rendait fous les services de sécurité et ce qui serait aujourd’hui totalement inconcevable !

Les autres point d'intérêts du quartier

Vous n’aurez besoin que de peu de temps pour visiter l’église de marbre (Marmorkirken) toute proche du palais. Elle est de style baroque (18ème siècle) et est remarquable surtout par son dôme. Il es apparemment inspirée du dôme de la Basilique Saint-Pierre à Rome. C’est vrai qu’il donne une dimension grandiose à tout l’édifice dés qu’on franchit les portes de l’église.

Vérifiez bien les horaires de visites. Certains jours l’église n’est accessible qu’à partir de 12h30 : Timing parfait après la relève de la garde !

A quelques rues de là, on peut visiter le musée du design. Il est, parait il, très bien documenté sur l’histoire du design au Danemark. Pour notre part, par manque de temps, nous profiterons uniquement de sa cafétéria dans un parc encore très bien aménagé en dégustant un smørrebrød au saumon.

Que voir à Christianshavn ?

le quartier hippie

Par la suite, nous rejoignons le quartier de Christianshavn pour une petite balade dans la zone “hippie”. C’est une communauté autonome (avec ses propres règles et réglementations) qui s’est établie ici dans une ancienne zone militaire. Dans une ambiance alternative et bohème, on y trouve des bâtiments retapés et tagués très colorés, des ateliers d’arts, des concerts… et de la vente de drogue aux yeux de tous ! Nous n’avons fait que passer, plus par curiosité que par vif intérêt pour ce mode de vie mais je comprends que certains soient attirés par la grande liberté que ses habitants revendiquent.

L'église Saint-Sauveur

Toujours dans le quartier de Christianshavn, il ne faut pas manquer l’église Notre Sauveur. C’est le dernier site emblématique que nous n’avions pas encore visité.  Ce sera donc la dernière étape de cette journée bien chargée. Il y a pourtant encore plus de 400 de marches à grimper ! Courage !

Là encore, pensez à réserver car nous avons du attendre 1h30 le début de la première visite disponible.

Heureusement le quartier et la proximité du canal sont propices à une pause.

La particularité de cette église luthérienne du 17ème siècle est son escalier extérieur en colimaçon qui permet d’atteindre le sommet du clocher à 90m de hauteur. De là haut, si vous n’avez pas le vertige (car les derniers mètres à l’extérieur peuvent être impressionnants malgré les rambardes de sécurité) vous profiterez d’une belle vue sur la ville.

Que voir à Vesterbro s'il vous reste quelques heures ?

Les rues commercantes

Le dernier jour, notre avion ne décolle qu’en début d’après-midi. La liaison entre le centre-ville et l’aéroport étant particulièrement simple et rapide,  nous profitons donc des quelques heures disponibles pour rejoindre le quartier de Vesterbro.  Il est un peu excentré à l’ouest du centre ville et derrière le parc Tivoli. C’est un ancien quartier malfamé (proche de la gare, comme la plupart des zones peu recommandées de toutes les grandes villes) mais qui a été totalement réhabilité. C’est aujourd’hui au contraire un quartier branché et dynamique réputé pour sa vie nocturne avec ses nombreux restaurants et bars. Ce n’est pas précisément ce que nous sommes venus chercher ici aujourd’hui mais peut-être pour une prochaine fois. Le quartier a beaucoup d’autres attraits ! Nous commençons tout d’abord la matinée par une pause petit déjeuner sur la place au Enghave Kaffe. Nous avons en effet pris l’habitude de déjeuner dans les cafés à l’atmosphère typiquement scandinave que nous apprécions. On y trouve à coup sûr, une atmosphère intimiste, du mobilier design et nourriture saine, variée et bio. Et c’est en plus à un prix acceptable !  Il y en a à chaque coin de rue, donc faites votre choix !

La brasserie Calsberg

Direction ensuite la brasserie Carlsberg. Cette zone n’est plus aujourd’hui utilisée pour la fabrication de la bière. L’usine de production a été déplacée en périphérie de la capitale et le musée était fermé (pour cause de travaux) lors de notre visite. C’est malgré tout, à mon avis, un passage obligé pour comprendre l’importance de la famille Jacobsen dans l’essor économique et culturel de la ville.
Créée au 19ème siècle, la célèbre brasserie de Copenhague emploie aujourd’hui dans le monde plus de 45 000 personnes. Les Jacobsen étaient non seulement de grands brasseurs (qui ont mis au point un procédé unique de culture de levure avec l’aide de Louis Pasteur) mais également de grands amateurs d’arts qui ont fait de nombreuses donations à la ville. Leur collection est aujourd’hui propriété de l’état danois et occupe le musée 
Ny Carlsberg Glyptotek, en face le parc Tivoli. La célèbre petite sirène est également un don fait par Carl Jacobsen, le fils du fondateur de la brasserie au début du 20ème siècle. Aujourd’hui encore, la fondation Calsberg apporte son soutien à la recherche scientifique (en particulier en collaboration avec l’institut Pasteur).

L’intérêt architectural de ce site est indéniable avec tous les bâtiments en briques rouges qui forment une sorte de ville dans la ville avec l’imposante entrée ‘gardée’ par 2 énormes statues d’éléphant. On ne peut pas les louper !

Même si vous n’êtes pas amateur de bière, je vous conseille vraiment la balade.

La gare centrale et ses alentours

De l’autre côté de ce quartier, aller jeter un coup d’œil à la gare centrale, édifice également tout de briques rouges. L’intérieur très lumineux (on n’a pas vraiment l’impression d’être dans une gare !)  L’édifice est extrêmement bien décoré dans le pur style type néo renaissance avec des sculptures, un plafond vouté avec poutres en acier apparentes, des colonnes de marbre et carreaux de céramiques …

Nous finissons notre séjour danois par une balade dans les nombreux parcs disséminés dans le quartier Vesterbro et ses rues commerçantes. Il y a là aussi boutiques de design, de concept store. Les prix nous ont malheureusement très vite dissuadés, même pour une simple tasse, ou une paire de boucle d’oreilles. Reste le plaisir des yeux.. On ramène également des idées de déco à aller ensuite chiner chez nous dans des boutiques plus abordables.

En pratique

icone chaussures de marche

Kilomètres parcourus dans Copenhague 

16 km

icone dollar

Infos tarifs visites Copenhague

Entrée château Rosenborg : 17€ (réservation du billet)

Accès au clocher de Notre Sauveur : 9€ (réservation du billet)

Accès à Marmokirten : libre